Au Boulev’Art de la Vallée, le tout commence par l’accueil de l’autre. Pour nous, l’accueil porte en son sein tout l’espoir d’être reconnu pour ce que l’on est et non pour ce que l’on a c’est à dire un trouble de santé mentale. Accueillir l’autre, c’est reconnaître sa singularité et lui confirmer qu’il y a une place pour lui. C’est voir plus loin que les stigmates du trouble mental pour reconnaître chez lui cet espace qui appelle à grandir : sa partie saine. Cette partie de l’individu a, malheureusement trop souvent, été laissée pour contre, a été oubliée, a été piétinée par l’apparition de la maladie et la stigmatisation. Alors oui, « la redécouverte de soi, de ses capacités et de ses rêves tout en se donnant de nouvelles possibilités » est au coeur du processus de rétablissement. Mais il faut un premier pas.